sans-titre

J'ai beaucoup tardé pour annoncer cette bonne nouvelle. Certains impatients qui ont téléphoné la connaissent déjà.

Pourquoi? Parce ce que l'inspiration humoristique est en panne, et que c'est une bonne nouvelle, et que l'on ne tourne pas en dérision une bonne nouvelle, n'est ce pas ?

J'ai donc attendu en me disant que si je ne trouvais aujourd'hui, je trouverai demain. Que nenni ! Alors tant pis, je vais vous le dire tout simplement, mais avant petit rappel :

Mercredi 16 Septembre  : Avant la chimio, consultation chez l'hematologue :

Elle regarde les résultats des dernières prises de sang, compulse le dossier, tourne les pages, échange quelques mots inaudibles avec l'infirmière qui est à ses côtés et me demande comment je vais puis m'annonce qu'il n'y aura pas d'autre chimio le mois prochain.

Moi : Mais docteur, l'interne m'avait parlé de 6 à 8 séances de Chimio !

Elle : Non, non 6 séances.

Moi : j'ai cru qu'il qu'il me préparait doucement à une prolongation du traitement prévu à l'origine à 6 séances, pourquoi m'a-t-il dit cela ?

Elle, en haussant une épaule : C'est un interne ! (Traduction : il n'y connaît rien, c'est moi qui décide et j'ai dit 6 séances !!!!).

Décidément c'est la 2ème fois que je la vois et c'est la 2ème fois que je suis ahurie.

Elle, voyant ma tête étonnée : Vos résultats sont très bons, le traitement a très bien fonctionné.

Elle, me voyant toujours étonnée : Vous êtes en rémission, tout va bien.

Et là je troque ma tête  d'ahurie pour une tête de demeurée béate agrémentée d'un grand sourire avec pleins de rides autour des yeux. Je plane un peu, je ne m'attendais pas à cette nouvelle ce jour là.

Elle m'explique ensuite que le 16 Octobre j'aurai droit à une séance d'anti-corps mononucléaux puisque je n'en ai pas eu à la 1ère chimio (T1M1), mais plus de chimio.

Ensuite, elle m'ausculte, me palpe au niveau du cou des aisselles et de l'aine : les ganglions ont disparus !!!!!! Je suis donc en rémission complète.


 

Rémission : de quoi s’agit-il ?

On parle de rémission lorsqu’une affection cède du terrain et que l’état du patient s’améliore temporairement. Si tous les signes de la maladie ont disparu, il s’agit d’une rémission complète. Cela ne signifie pas toujours que le cancer a été totalement éliminé. 


 

Elle annonce le début du programme du suivi :

  1. 16 Octobre : Consultation et séance d'anti-corps mononucléaux
  2. A partir du 16 octobre, prise de sang mensuelle au lieu d'hebdomadaire
  3. Début janvier : scanner pour voir la taille de la rate (qui devrait être normale, c'est-à-dire moins grosse) et rechercher s'il y a des ganglions cachés)

Ensuite, si tout va bien, le suivi continuera à un rythme plus espacé. Nous quittons la consultation pour la salle de traitement.

Mercredi en hôpital de jour je suis en chambre seule (je ne sais pas pourquoi). Tout se passe à merveille. Il faut dire que la bonne nouvelle m'a rendue un peu euphorique !!!

Jeudi après-midi, je suis en fauteuil avec les autres patients et tout se passe bien. Les infirmières sont gentilles et ne choment pas.

Vendredi : un peu fatiguée surtout en fin d'apès-midi et en soirée, mais pas nauséeuse.

Samedi , Dimanche : je suis en forme, ni fatigue ni nausée et je vais toujours bien

ELLE EST PAS BELLE LA VIE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!